L’hiver revient

Un lacustre théâtre d’acteurs immobiles, 

figés par le temps inconstant et moqueur, 

moeurent du désamour estival.

La pluie fourmilière grise les rochers blancs,

en une irruption de carapaces métalliques

larmoyant vers un lac triste et soupirant.

Les reflets de lune blanche sondent l’espoir des arbres nus,

apeurés par la nuit venue,

secoués par l’obscure tragédie du vent glacé,

qui siffle pour eux l’air du cauchemar en un désordre de branches entremêlées, 

refoulent la sève jusqu’aux racines  et gonfle la terre d’un message céleste :

l’hiver est revenu 

Laisser un commentaire




ma nouvelle vie de femme |
ma vie ,mes passion ,mes réves |
babouche7 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journal d'une peste
| Des hâches et des ailes
| orelyy