• Accueil
  • > Lettre d’une mère à sa fille

Lettre d’une mère à sa fille

Pleurs des profondeurs qui perlent

Fleurs d’illusions qui déferlent,

Grandir, vieillir et mourir

Mais choisir de ne pas salir.

Garde ton cœur toujours vivant

Comme un centre de satin blanc

Jaunis par moi dont tu es née

Des tâches passées que j’ai glissées.

Mes plaies ouvertes que j’ignorai,

T’en ai blessé à tout jamais.

Vois mes certitudes fatales

Qui ont abîmé tes pétales.

Fêle et déchire tes pelures,

Ces couvertures immatures

Dont j’ai voilé ton jeune âge

En étouffant tes élans sages.

Mon exemple n’est que l’orgueil

De ne pas t’avouer mes écueils.

Il serait folie de me suivre,

Clouée au mur des idées ivres,

Mes certitudes te coupent la faim,

Douter pour moi est un mot vain,

Près de moi vivent mes blessures,

En souffrir est une luxure.

Au fond de mon cœur demeure

Que ton espoir ne jamais meure,

Que tu nourrisses ton avenir

Non aux racines du souvenir.

Suis la rivière et découvre

Sans moi les portes qui s’ouvrent,

Toutes celles que j’ai repoussées

A mon âge resteront fermées.

Ne croit plus en moi fatiguée,

Ecoute tes soupirs ma fée,

Sent ton cœur qui s’épanouit,

Poursuit mes espoirs évanouis.

A ton âge, il serait si fou

De garder de mon image floue

Le beau chemin de ton destin

Et les amours dont tu as faim.

Ma carapace est mon espace

Et de mon trône je suis lasse.

J’aurais aimé jouer n’être que moi,

Je n’ai pas su l’être avec toi,

Une femme simple qui t’aime

Et non la mère et son diadème.

Je lis au regard de tes yeux

Qu’ils devinent mon intime vœu :

Ton chemin tu dois l’écrire,

Ce que je n’ai pas su te dire,

C’est que je n’ai pas su le faire,

Ne cherche plus à me plaire.

Si tu ne force pas ma porte,

Tu me croiras à jamais forte

Des vernis et papiers de soie

Dont tu puises les images pour toi.

Le temps vient de ne plus me craindre,

L’amour pour moi de ne plus le feindre,

Montre ta femme et moi la mienne,

Ton premier pas, pourvu qu’il vienne.

Laisser un commentaire




ma nouvelle vie de femme |
ma vie ,mes passion ,mes réves |
babouche7 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journal d'une peste
| Des hâches et des ailes
| orelyy